détermination

Témoignage sur la phobie scolaire : Marine épisode 2

Vous avez été très nombreux à lire le très beau témoignage sur la phobie scolaire écrit par Marine Dujardin que vous pouvez retrouver ici .
Aujourd’hui, elle reprend la plume pour nous faire part de sa détermination sans faille, elle nous explique comment elle a réussi à force de volonté à remonter la pente. Un message d’espoir pour tous ceux qui sont confrontés au trouble anxieux avec refus scolaire.

Marine-une-histoire-de-volonte-grace-a-son-chien

Marine

Déterminée

À la suite de ma phobie scolaire, et à force d’encaisser, j’ai fini par exploser. Je suis tombée dans une grave dépression.

Un jour, je me retrouve dans l’incapacité d’aller au lycée. Je me revois, désespérée, en train de pleurer dans le bureau de mon médecin généraliste qui, a su me rassurer. En effet, même si je ne pouvais plus aller au lycée, il était hors de question que je stoppe mes études. De là, il m’a brièvement conseillé sur les démarches et les différentes manières de suivre les cours.
Je prends alors la décision, en accord avec mes parents d’arrêter le lycée officiellement en décembre 2019, je devais reprendre les cours via le CNED en septembre 2020, le temps de me remettre d’aplomb. Je ne cache pas que ce fut extrêmement difficile, je me suis énormément renfermée sur moi-même avec l’impression d’avoir personne qui ne me comprenait vraiment. Même si mes parents et ma grande sœur ont toujours tout fait pour que je me sente bien, pour que j’aille de mieux en mieux, ce fut toutefois très compliqué.

J’ai d’abord essayé de changer mon état d’esprit avec l’aide de ma psychothérapeute. C’est un gros travail sur soi qui ne peut s’effectuer seul. J’ai toujours fait en sorte d’imaginer mon avenir, d’avoir des projets, malgré la difficulté à faire face. Même au plus bas, il fallait que je garde la tête haute, il fallait que je me sorte de là, ce n’était qu’une mauvaise passe. J’ai totalement refusé la prise d’anti-dépresseurs, il fallait que je réussisse à m’en sortir par moi-même. Avec l’aide de ma famille, j’ai puisé en moi une force, j’ai trouvé en moi un courage et une détermination infaillible. Je mentirais si je disais que ça s’est passé du jour au lendemain, non, c’était un long chemin, j’ai beaucoup douté, je me suis beaucoup remise en question. Aussi, l’arrivée de mon chien en mars 2020 m’a fait beaucoup de bien ça m’a permis de penser à autre chose, de m’occuper, de concentrer mon énergie sur elle.

Septembre 2020, je n’étais pas encore totalement sortie d’affaire, mais je me suis inscrite au CNED, comme prévu. J’ai travaillé, ce fut beaucoup plus difficile que ce que j’imaginais, je ne savais pas quoi faire, je me suis sentie très vite débordée par le travail. Fort heureusement, je me suis documentée afin de tenter de trouver une organisation.
Mai 2021, je dois passer mon bac français (que j’ai obtenu !)  ironie du sort, pour passer les épreuves, je suis convoquée dans mon ancien lycée. Je m’y suis donc présentée le jour des examens. Il m’a fallu une grande préparation mentale, je dirais même une force mentale !  Ne me demandez pas comment j’ai fait, je n’en ai aucune idée ! A quelques mois d’obtenir mon bac, je ne me suis jamais sentie aussi sereine.

A l’heure actuelle, je compte retourner en cours et je sais que rien ni personne ne m’arrêtera désormais. Ma détermination est infaillible et mon courage est sans limite. Ce que je veux maintenant, je l’obtiendrai un jour.

Ce que je peux affirmer, c’est qu’on ne s’en sort pas seul, on a besoin d’être entouré, d’être écouté sans jugements. Ne surtout pas se replier sur soi. Avec un bon suivi, un bon entourage, beaucoup de volonté on s’en sort ; le temps fait bien les choses, tout finira par s’arranger, et si ça ne s’arrange pas, dites vous qu’il y a forcément des solutions et surtout,

RE-LA-TI-VI-SEZ.

le-chien-une-aide-pour-les-ados-en-phobie-scolaire

Quelques petits conseils :

A travers ce nouveau témoignage, Marine nous parle de l’arrivée de son chien. Effectivement je l’ai déjà remarqué, la présence d’un animal auprès de l’adolescent en dépression est d’un grand secours, vous pouvez lire ici quelques éléments.

Marine nous fait part de son expérience et de son refus de traitement médical, attention, ce qui a été valable pour elle ne l’est pas pour tous, et souvent la prise de médicaments sur du long terme est à mettre en place, seul un médecin sera habilité à vous dire ce qu’il faut faire.

Elle nous parle aussi de psychothérapie, en effet cette prise en charge est indispensable, ne l’oubliez pas.

Nous attendons avec impatience son prochain article, en ce moment elle prépare assidument ses épreuves de bac, nous lui souhaitons bonne chance et surtout de garder cette volonté qui l’anime et la caractérise.

Comme elle, vous pouvez vous mettre en contact avec les services du CNED.

Vous trouverez également des informations dans les articles suivants :

La phobie scolaire

Petit guide à l’attention des parents face à la phobie scolaire

Jennifer prépare elle aussi un témoignage, j’espère pouvoir vous le faire lire bientôt.

N’hésitez pas à me contacter à latelier.marquepage@gmail.com si vous souhaitez vous aussi témoigner.

Laisser un commentaire